09 mai 2007

Notice à l'usage des gradés appelés à commander des militaires musulmans nord-africains

Que cache ce titre mystérieux ?
Il s'agit d'une notice éditée en novembre 1941 par l'Etat-major de l'armée (section des affaires musulmanes). A ce moment de la Seconde Guerre mondiale, l'armée d'Afrique n'est pas encore fusionnée avec les forces de la France libre, puisque l'Afrique du Nord, jusqu'à la fin de 1942, est sous le contrôle de Vichy. On sait le rôle joué ensuite par cette armée en Italie et en Provence. Le film Indigènes retrace le rôle joué par ces troupes nord-africaines dans la Libération.
Mais ce document aurait pu être rédigé sous la IIIème République. Il témoigne en effet de la mentalité qui prévalait aussi bien dans la société que dans l'armée françaises à l'époque de la colonisation.
C'est donc un manuel à l'usage des gradés pour apprendre à commander des subordonnés musulmans nord-africains. Le meilleur y côtoie le pire. Rudiments de culture musulmane et préjugés racistes, description des sociétés arabo-musulmanes et généralités sur les qualités et défauts supposés des musulmans.

"Fils d'une race vigoureuse et énergique, aimant traditionnellement le "baroud", ayant à un degré élevé le sentiment de l'honneur, le goût du geste large et généreux, de la fantasia, tout en ne négligeant pas les ressources de la ruse et de l'astuce, ce guerrier-né fait en effet preuve de réelles aptitudes au métier militaire tel que nous l'entendons."

Lire la suite...

Les autres messages sur ce thème et des liens sur Colonisation-décolonisation.

Merci à Jean-Luc Wagler pour cette découverte

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Il faut savoir ce qu'il y a à l'intérieur de ce livre de l'état major au lieu de dire n'importe quoi : il y a des coutumes et une religion aussi qui était respectée et des mots qu'il faut comprendre ( rien n'est intuitif ni la langue arabe ni les coutumes ) la alors au lieu de montrer une page montrer l'intérieur du livre et là on pourra parler

M.AUGRIS a dit…

Je ne suis pas sûr de comprendre ce commentaire.
Sans doute ne m'avez vous pas bien lu et n'avez-vous pas remarqué que vous pouviez lire le contenu de ce manuel en cliquant sur "Lire la suite...".
Apparemment, vous connaissez le contenu sans l'avoir lu !
Je considère donc que ce commentaire a été rédigé un peu trop vite...